Toute l’actualité de l’assurance et de Generali

Protégé : Votre assurance vie avec Generali
20 mai, 2011, 14:20
Classé dans : Assurance vie

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Commentaires fermés


Assurance vie, quels risques pour quels contrats ?
25 octobre, 2015, 10:10
Classé dans : Assurance vie

Une assurance telle que l’assurance vie est un moyen de garantir le paiement d’un montant en cas de décès ou de survie de l’assuré. Par ailleurs il faut reconnaitre, qu’il existe une nuance entre une assurance en cas décès et une assurance en cas de vie. En effet ce qu’on appelle généralement « assurance vie », n’est rien d’autre qu’un contrat d’assurance décès plus une contre assurance. Toutefois, la problématique concernant les risques liés à l’assurance vie demeure un sujet d’intérêt général.

La hausse des taux et l’assurance vie

Une hausse des taux provoque la baisse du cours des obligations. Cependant une hausse des taux aujourd’hui ne menace pas l’assurance vie. En effet, des cabinets d’actuaires ne prédisent pas des événements de mauvais augures à l’égard des fonds en euros. Toutefois, une baisse continue des taux d’intérêt peut s’avérer être un réel danger. Aussi il faut rappeler que l’or de la crise boursière en 1994, une hausse des taux avait entrainé la chute du cours des obligations. Mais suite à cette situation, on a pu constater que les souscripteurs de l’assurance vie ne retirent pas leurs fonds dans les moments d’incertitude.

Les taux d’intérêt obligataires et l’assurance vie

D’abord il faut noter que sur le long terme, le rendement de l’assurance vie a tendance à suivre l’évolution des taux d’intérêt obligataires. En effet, on a pu observer ce phénomène dans le passé. En 1990 le taux moyen des obligations est passé de 9% à 5%, tandis que rendement moyen des fonds en euros est passé de 8% à 5% en 2000.

Enfin, souscrire à une assurance vie peut être bénéfique. Toutefois, il existe des risques concernant l’assurance vie et les fonds euros. En effet au nombre des risques les plus probables, on a une remontée des taux d’intérêt et un krach obligataire.



Vrai/Fausse idées sur l’assurance vie
17 mars, 2015, 8:03
Classé dans : Assurance vie

Voici quelques idées reçues sur l’assurance-vie, des questions et affirmations que l’on se pose parfois.

Est-ce que mon argent est bloqué lorsque je contracte une assurance-vie ?

Faux : Beaucoup pensent que la durée fiscale d’une assurance-vie est de 8 ans, soit la durée à partir de laquelle les avantages fiscaux sont les plus élevés. C’est pourquoi il est souvent considéré que l’épargne est bloquée durant toute cette période, alors qu’il n’en est rien. Au contraire, en cas de besoin il est possible de disposer des sommes investies, ou de récupérer le capital. Certes, dans ce cas il est important de savoir que la fiscalité est plus importantes sur les plus-values durant les toutes premières années d’épargne.

Mon assurance-vie ne peut être utilisée qu’à mon décès

Faux : Si le nom incite à le penser, il faut toutefois se rappeler que l’assurance-vie est un produit d’épargne ; le montant placé appartient intégralement à la personne qui a contracté l’assurance-vie. Très intéressante du point de vue fiscal, l’assurance-vie permet de mettre les bénéficiaires à l’abri du besoin en cas de décès. Ceux-ci sont choisis par la personne qui a souscrit à la police d’assurance-vie.

Les frais de fonctionnement sont plus bas que la gestion des autres produits d’épargne

Vrai : C’est le cas en particulier pour les produits d’assurance-vie distribués par le moyen d’internet. Les frais sont bien moins élevés que ceux des banques et compagnies d’assurance traditionnelles. On notera également qu’aucun frais n’est prélevé sur les rachats, ou les versements. Les frais de gestion sont moindres, en plus d’une fiscalité attractive sur les plus-values.

On peut souscrire à plusieurs contrats d’assurance-vie

Vrai : Que ce soit dans un ou plusieurs établissements, que l’on souhaite contracter un nouveau contrat bien qu’on en ait déjà un depuis quelques années, tout est envisageable. Bon à savoir : souscrire à un nouveau contrat permet souvent de profiter de conditions plus avantageuses que plusieurs années auparavant.



Les droits de succession de l’assurance vie
24 septembre, 2014, 7:11
Classé dans : Assurance vie

En termes de succession, l’assurance vie fait partie des placements les plus intéressants car cette solution d’épargne est en effet exempte de frais de succession, dans le cadre de certains plafonds.
Néanmoins, même avec la loi TEPA datant de 2008 qui limite les avantages pour les conjoints liés par un PACS ou encore les descendants en ligne directe ; ce placement cumule pourtant de nombreux points positifs en donnant la possibilité de favoriser des parents éloignés (neveu ou nièce par exemple) ou bien des personnes sans lien de parenté.

L’assurance vie, un placement judicieux pour la succession

L’assurance vie étant considérée d’un point de vue légal et fiscal comme un placement n’appartenant pas à la succession, il n’est donc de ce fait pas soumis aux frais de succession en tenant compte toutefois de certains plafonds.

De même, l’assurance vie permet de nommer plusieurs bénéficiaires sur le contrat, qui en cas de décès du souscripteur se verront recevoir la totalité des capitaux selon les instructions du souscripteur du contrat.

Concernant les sommes investies par le souscripteur avant son 70ème anniversaire, le montant de 152 000 euros sera versé à chacun des bénéficiaires exonéré de fiscalité. Notez par ailleurs que le nombre de bénéficiaires nommé est libre.

Les taxes et prélèvements relatifs à l’assurance vie

Aussi, en ce qui concerne les sommes investies passé le 70ème anniversaire du souscripteur, il faudra s’acquitter de 20% de taxes ainsi que 15,5% de prélèvements sociaux pour les sommes entre 152 000 euros et 1 055 338 euros. Au-delà de 1 055 338 euros, il faudra s’acquitter de 25% de taxes ainsi que 15,5% de prélèvements sociaux.
Enfin, si le souscripteur d’un contrat d’assurance vie ne désigne aucun bénéficiaire, le capital sera alors soumis au même régime que votre succession classique et sera donc concerné par les droits de succession.



Explication simple de l’assurance commerçant
21 juillet, 2014, 8:49
Classé dans : Non classé

Une assurance professionnelle complète permet de parer à toute éventualité que ce soit en cas d’accident, de maladie ou de dégâts matériels. Être bien assuré est un gage de bonne santé pour l’entreprise.

On n’assure pas une maison qui brûle

Lorsque l’on est entrepreneur, les charges concernant l’entreprise se révèlent souvent très lourdes. Un employé absent et le travail est ralenti, l’entrepreneur lui-même n’est pas à l’abri d’un accident ou d’une maladie sans parler des avaries au niveau des bâtiments ou du matériel. Il ne faut pas attendre d’être confronté au problème pour contracter une bonne assurance, ce pourrait être une perte financière considérable pour laquelle il est difficile de se relever.

A chaque entreprise sa solution

Les bouquets d’assurances commerce sont modulables et donc adaptables à chaque situation. Le contrat pourra être modifié selon les besoins de l’entreprise tout au long de son activité. Un conseiller en assurance pour commerçants guidera l’entrepreneur pour lui constituer le meilleur contrat pour son entreprise.

La liberté d’esprit

Mieux vaut prévenir que guérir, il en est de même avec les assurances. Quand il s’agit d’une entreprise, il faut souscrire une assurance pour commerçant personnalisée. Grâce à l’assurance professionnelle sur mesure vous pouvez éviter bien des déboires financiers. Un employé en arrêt maladie, un incident sur des machines peuvent causer des pertes financières importantes. Si l’on est bien assuré, les pertes sont remboursées, il suffit de remplir une déclaration et fournir la documentation demandée. Quel soulagement de pouvoir continuer de travailler dans de bonnes conditions et l’esprit libre.

Chaque entreprise est unique c’est pour cela qu’il lui faut un contrat d’assurance professionnelle adapté à ses besoins. Il faut prendre rendez-vous avec un agent général pour établir le meilleur contrat d’assurance adapté à la situation de l’entreprise. Une entreprise bien assurée augmente considérablement ses chances de longévité et d’essor.



Comment faire perdurer son activité libérale
30 septembre, 2013, 16:07
Classé dans : assurance pro

Démarrer une profession libérale peut évoluer très vite en un sérieux enfer. Il y a pourtant certaines bonnes méthodes à appliquer. Les conseils suivants ont pour rôle de vous guider dans votre démarche afin de rapidement mettre en place votre travail, de l’amortir, sans ignorer de vous couvrir. (suite…)



Expatriation et épargne
25 juillet, 2013, 17:04
Classé dans : assurance pro

L’expatriation attire toujours autant les Français puisqu’à peu près 2 millions d’entre eux ont fait le choix de vivre dans un pays étranger, mouvement qui n’a pas diminué récemment.

(suite…)

Commentaires fermés


Solutions lors d’une majoration d’imposition
28 mai, 2013, 10:36
Classé dans : Non classé

Peu importe que vos impôts soient payés par Internet ou par courrier, vous avez l’obligation de respecter un délai de remise dans toutes les situations. Si vous ne respectez pas ces consignes, vous serez passible de sanctions à la somme éventuellement élevé sur toutes vos impositions. Découvrez les démarches à effectuer en cas de sanction.
(suite…)



Les cérémonies funéraires, plusieurs choix envisageables
26 mars, 2013, 12:27
Classé dans : Assurance obsèques

Toutes les funérailles sont différentes. Il n’existe pas d’obsèques types. Globalement, il reviendra à la personne qui prépare la cérémonie d’en choisir la nature si ce processus n’a pas été effectué par le disparu. Plusieurs possibilités sont à penser.

(suite…)



Virus de la grippe : il est temps de se faire vacciner
30 octobre, 2012, 11:23
Classé dans : Complementaire sante

L’hiver approchant, c’est le moment de procéder à une vaccination contre le virus de la grippe. Ce dernier peut en effet être très dommageable pour certaines catégories de personnes.

(suite…)



Relevés professionnels : comment les modifier ?
29 juin, 2012, 11:38
Classé dans : Placement retraite

Vous venez de réceptionner un relevé d’activité comportant une faute. Voici comment opérer les rectifications nécessaires.

Les éléments à surveiller

Si vous exercez une profession à l’étranger ou si vous avez choisi de changer souvent de profession, pensez bien à analyser dans le détail tous vos relevés. Vous pourrez ainsi signaler la faute à l’organisme qui est en mesure de la modifier.

(suite…)

Commentaires fermés

123

okas |
Votre partenaire "ESC-ÎleS" |
abcrichesse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JLWB Consulting Ltd
| La loi Scellier. Infos, act...
| Un Temps Précieux